ANZAC Day

Lest we forget...

La journée de l'ANZAC marque l’anniversaire du débarquement des troupes néo-zélandaises et australiennes sur la péninsule Gallipoli en Turquie, le 25 avril 1915. Aujourd'hui férié en Nouvelle-Zélande, le Anzac Day est un jour de commémoration pour tous les soldats néo-zélandais et australiens morts au combat en Europe, et de distinction honorifique pour les militaires ayant fait leur service.

L'origine des ANZACS

 ANZAC est l'acronyme pour Australians and New Zealand Army Corps.

Envoyées en Egypte durant la Première Guerre Mondiale, la Australian Imperial Force et la New Zealand Expeditionary Force furent mélangées en une même troupe. Le nom d'Australasian Corps avait été suggéré pour les définir, mais les deux nationalités optèrent finalement pour l'acronyme, ANZAC, leur permettant de garder leur identité. Aujourd'hui, le terme est utilisé pour décrire tout soldat australien et néozélandais.

Devoir de mémoire et fierté nationale

En Nouvelle-Zélande, la journée de l'ANZAC est un moment de commémoration de tous les soldats néo-zélandais et australiens tués pendant la guerre. Les néo-zélandais sont très attachés à leur devoir de mémoire pendant l'ANZAC day et se déplacent pour beaucoup à la céromonie officielle au petit matin. C'est aussi le temps d'honorer les militaires pour leur service et bravoure. 

La date du 25 avril marque l'anniversaire du déploiement des troupes Anzac sur la péninsule Gallipoli en 1915. Le but de cette campagne militaire était de récupérer des points stratégiques dans la région. À la fin de cette bataille, les turques maintinrent leur défense, mais des deux côtés, des milliers de soldats ont perdu la vie. Côté turc, l'on compte 87 000 morts, et côté européen (Empire britannique et France), 44 000 morts, dont 8 500 australiens et 2779 néozélandais.

Bien que résultant en une défaite, pour les kiwis, le débarquement de Gallipoli signifie aussi le départ d'une nouvelle ère, celle où la Nouvelle-Zélande se distingue en une nation propre et pas seulement rattachée à l'Empire Britannique. 

Le coquelicot, un symbole de mÉmoire

 © Stuff.co.nz

© Stuff.co.nz

La fleur de coquelicot est un symbole de devoir de mémoire de guerre, et cela à travers le monde. La fleur est portée pour honorer les personnes tombées au combat mais aussi celles toujours en service. 

Cette fleur tient sa signification de par sa nature. En effet, elle est la première à pousser dans la boue de la région flamande pendant la guerre. La fleur de coquelicot devient d'ailleurs célèbre dans le monde militaire par le poème du Colonel John McCrae, 'In Flanders fields'.

En Nouvelle-Zélande et en Australie, cette fleur est portée pour la journée de l'Anzac alors que partout ailleurs dans le monde, celle-ci s'affiche plutôt pour la journée de l'Armistice.

Une célébration nationale et mondiale

La célébration de la journée de l'Anzac commença en 1916, un an après le débarquement à Gallipoli. Jour férié en Australie et en Nouvelle-Zélande, l'Anzac day reste tout de même célébré partout dans le monde, par les australiens et néozélandais expatriés mais aussi par la communauté militaire et la communauté britannique, par devoir de mémoire.

Traditionnellement, une première cérémonie se tient à l’aube (The Dawn Service), rappelant le moment propice pour lancer une attaque durant les guerres mondiales. Cette commémoration est tenue par le personnel militaire et commence avec une marche jusqu’au monument aux morts le plus proche, suivie de prières, d'hymnes, de discours et d’une minute de silence. 

Une autre cérémonie, plus ouverte au public cette fois et festive par la même occasion, se tient plus tard dans la matinée avec un défilé (The Anzac Parade) de drapeaux et de bannières. La journée se termine par une dernière cérémonie, celle de la retraite des troupes pour clôturer l'événement.

 © Office Holidays

© Office Holidays

un siècle plus tard, UNE EXPOSITION EN HOMMAGE

 © Te Papa & Weta Workshop

© Te Papa & Weta Workshop

Le musée Te Papa de Wellington propose depuis avril 2015 une exposition dédiée à la bataille des ANZACs sur la péninsule de Gallipoli. Les statues monumentales sont celles de soldats kiwis. Leur gigantesque taille vient faire allusion à l'ampleur de l'impact que cette bataille a eu sur l'histoire et sur la mémoire des néozélandais. Les décors de guerre ont été recréés pour permettre aux visiteurs d'expérimenter l'environnement de vie des soldats.

 © Te Papa & Weta Workshop

© Te Papa & Weta Workshop