Residence

Succession & achat, que dit vraiment la nouvelle loi sur l’investissement ?

Succession & achat, que dit vraiment la nouvelle loi sur l’investissement ?

La nouvelle loi réglementant les investissements pour les étrangers vient d’être votée fin aout par le parlement néo-zélandais. La sentence est donc tombée. Les non-résidents ont jusqu’au 22 octobre 2018 pour concrétiser leur projet d’investissement en Nouvelle-Zélande sur le marché immobilier que nous connaissons aujourd’hui. A partir de cette date, les résidences existantes ne pourront être achetées que par les citoyens néo-zélandais, australiens, singapouriens et toutes personnes vivant en Nouvelle-Zélande avec un visa de résident ou de résident permanent. Cette réforme soulève depuis de nombreuses questions et inquiétudes. Il n’a pas été rare ces derniers jours de lire tout et son contraire au sujet des conséquences de la loi, notamment sur la transmission des biens. On fait le point pour y voir plus claire.

Le Skilled Migrant Visa, un système de points

Le Skilled Migrant Visa, un système de points

La Nouvelle-Zélande est aujourd’hui une destination très prisée et le nombre de demandes dans la catégorie du Skilled Migrant Visa n’a cessé d’augmenter ces dernières années. Afin de pouvoir gérer et réguler les candidatures de façon effective, le gouvernement a mis en place un programme de régulation de la résidence sur 2 ans. Depuis le 12 octobre 2016, seules les EOIs de 160 points ou plus pourront être sélectionnées.