VRAI / FAUX : TOUT CE QU'IL FAUT SAVOIR SUR LE WORKING HOLIDAY VISA

Très populaire auprès des jeunes souhaitant vivre une expérience d’expatriation en Nouvelle-Zélande, le Working Holiday Visa (WHV) est souvent source de questionnements ! Quelles conditions faut-il respecter ? Pour qui ce visa est-il accessible ? Combien cela coûte t’il ? New Zealand Services vous dit tout sur ce visa, aussi connu sous le nom de Permis Vacances Travail (PVT) !


Quelle que soit ma nationalité, je suis éligible au Working Holiday Visa.

FAUX. 46 pays ont signé un programme de WHV avec la Nouvelle-Zélande. La France, la Belgique et depuis Avril 2017 le Luxembourg, en font partie ! Pour vérifier si votre pays fait bien partie de la liste des pays ayant signé un accord avec la Nouvelle-Zélande, rendez-vous sur le site de l’immigration.


La France bénéficie d’un quota illimité de Permis Vacances Travail.

VRAI. Chaque pays négocie des conditions d’utilisation différentes pour ses ressortissants. Pour la France et la Belgique, le nombre de visas accordé est illimité alors que le Luxembourg dispose d’un quota annuel de 50 WHV (seuls 39 visas ont été délivrés l’année dernière).


Je peux étudier jusqu’à 6 mois avec mon Working Holiday Visa.

VRAI. Le Working Holiday Visa offre la possibilité d’étudier ou de réaliser un stage en Nouvelle-Zélande. Cependant, le PVT en Nouvelle-Zélande est un visa que l’on ne peut obtenir qu’une fois dans sa vie, il serait donc dommage de l’utiliser uniquement pour ses études. Si vous souhaitez poursuivre vos études ou réaliser un stage en Nouvelle-Zélande, des visas spécifiques à ces statuts existent ! Nous vous invitons à consulter notre article sur le sujet pour en savoir plus.


Je ne suis pas autorisé à travailler pour tous types d’employeurs.

FAUX. Bonne nouvelle ! Avec un PVT, vous êtes libre de travailler pour un nombre illimité d'employeurs et ce, dans n'importe quel domaine d’activité. Seule contrainte : vous ne pouvez pas signer de contrat à durée indéterminée, mais seulement des contrats de travail n'excédant pas la période de validité de votre Working Holiday Visa.

Je peux sponsoriser mon/ma partenaire ou encore mon enfant avec mon Permis Vacances Travail.

FAUX. Le Working Holiday Visa est un visa personnel, vous ne pouvez donc pas en faire bénéficier votre partenaire. Par ailleurs, ne pas avoir d’enfant à charge constitue l’une des conditions à remplir pour être éligible au PVT. Ce visa n’est donc pas adapté pour un projet d’expatriation en famille.


J’ai 30 ans, je ne peux plus faire de demande de Permis Vacances Travail.

FAUX. Vous devez avoir entre 18 et 30 ans au moment d’effectuer la demande de PVT. Cela signifie que vous pouvez réaliser cette demande jusqu’à la veille de vos 31 ans. Une fois votre visa en poche, vous disposerez ensuite de douze mois pour entrer sur le territoire néo-zélandais. Par exemple si vous l'obtenez le 1er Janvier 2020, vous aurez jusqu'au 1er Janvier 2021 pour arriver en Nouvelle-Zélande.


Posséder une assurance santé pour la durée de mon séjour est obligatoire.

VRAI. Être en possession d’une assurance PVT constitue l’un des critères de l’immigration pour venir en Nouvelle-Zélande. Cela vous évitera également de nombreux tracas et évidemment de perdre de l’argent ! Les polices types couvriront vos bagages contre la perte ou le vol, l'annulation de votre séjour, les frais médicaux, les frais de rapatriement sanitaire, les frais de retour anticipé en cas de maladie ou décès d’un proche, une assistance juridique et la responsabilité civile. 

J’ai déjà bénéficié d’un Working Holiday Visa dans un autre pays, je ne peux plus en bénéficier en Nouvelle-Zélande.

FAUX. Le PVT est une manière de découvrir de nombreux pays et il est même courant que les voyageurs utilisent ce visa pour d’autres destinations. Cependant, il ne sera possible de bénéficier du WHV en Nouvelle-Zélande qu’une fois dans votre vie.


Une fois arrivé sur le territoire néo-zélandais, je suis limité pour sortir / entrer de nouveau dans le pays.

FAUX. Un autre avantage offert par le PVT : une liberté totale pour voyager ! L’occasion idéale pour découvrir les merveilles accessibles à quelques heures d’avion de la Nouvelle-Zélande : l’Australie, les îles Fidji, la Nouvelle-Calédonie, la Polynésie Française… les destinations de rêve ne manquent pas !


Le Working Holiday Visa coûte 165$NZ, je n’aurais pas d’autres frais.

VRAI & FAUX. Si le visa vous coûtera bien 165$NZ, vous devrez cependant prévoir un budget important pour tous les autres aspects du voyage. Autre obligation à remplir auprès de l’immigration pour entrer sur le territoire : détenir au moins 4,200 NZ$ sur votre compte pour subvenir à vos besoins sur place. Vous devrez également souscrire à une assurance PVT pour couvrir vos éventuels frais de santé ou de rapatriement. Enfin, les billets d’avion représentent un budget important, à ne pas négliger !

Je peux venir en Nouvelle-Zélande avec un aller-simple.

VRAI mais… Il est tout de même recommandé d’avoir déjà un billet de retour en cas de contrôle à l’aéroport. Les billets d’avion “open” peuvent s’avérer utiles dans ce genre de situation ! Si vous ne souhaitez pas réserver votre billet de retour, vous pourrez rentrer sur le territoire à condition d’avoir les fonds nécessaires pour payer ce billet d’avion. Attention, les 4,200NZ$ de réserve cités ci-dessus ne doivent pas être utilisés pour financer votre billet retour mais uniquement pour subvenir à vos besoins sur place.

Le Working Holiday Visa est un excellent tremplin pour un projet d’expatriation sur le long terme en Nouvelle-Zélande.

VRAI. S’il permet aux candidats de découvrir le pays pendant 12 mois, il offre aussi la possibilité de considérer les autres options de visas au-delà du WHV. Si vous souhaitez rester en Nouvelle-Zélande après votre WHV, il est conseillé de ne pas attendre la fin du visa pour commencer à chercher un emploi dans votre domaine mais au contraire de l’utiliser comme un tremplin. En effet, les employeurs ont besoin d’être certains qu’ils veulent vous garder avant de vous offrir de rester sur un visa plus long. Le WHV vous donne l’opportunité de faire vos preuves et de vous rendre indispensable dans l’entreprise !


Vous avez d’autres questions concernant votre projet PVT ? Chaque profil et chaque projet étant différents, vous pouvez nous écrire et nous vous répondrons avec plaisir !