Liste des métiers en demande : les changements à partir de Février 2018 !

Changements apportés aux "Listes de métiers en demande" en NZ

Vous cherchez du travail en Nouvelle-Zélande? Il est important de savoir que la Nouvelle-Zélande pratique une immigration choisie. Il existe plusieurs listes de métier particulièrement recherchés en Nouvelle-Zélande. Les politiques d'immigration du pays sont réactualisées régulièrement selon les besoins économiques du pays et les métiers recherchés. Voici les derniers changements apportés en 2018 par le gouvernement sur la liste des métiers en demande. 

 

PLUSIEURS LISTES DE MÉTIERS EN NOUVELLE-ZÉLANDE

Les listes des professions en demande sont émises par le gouvernement néo-zélandais afin de répertorier les métiers identifiés comme souffrant d’une pénurie de main-d’œuvre. Les entreprises néo-zélandaise peinent à recruter pour les postes identifiés. Les listes sont éditées régulièrement pour refléter l’évolution des besoins économiques du pays:

Les besoins immédiats : certains métiers sont identifiés comme en demande à court-terme et sont regroupés sur la liste des Immediate Skill Shortage List (ISSL).

Les besoins durables/ sur le long terme : les compétences qui sont évaluées comme manquantes en Nouvelle-Zélande sur du moyen/long terme. Ces métiers sont regroupés sur la Long Term Skill Shortage List (LTSSL).

Les professions sur la liste changent avec le temps sous l’influence de :

En décembre dernier, le Ministère du Travail, de l'Innovation et de l'Emploi (MBIE), qui supervise notamment l’immigration en Nouvelle-Zélande, a effectué sa revue périodique de ces deux listes. Plusieurs critères sociaux, économiques, démographies sont pris en compte pour ajuster les listes tels que: 

  • L’évolution technologique - le passage à l'automatisation peut par exemple signifier que les employés ont besoin de compétences supplémentaires pour pouvoir utiliser de nouvelles machines
  • Les changements économiques - par exemple, une croissance importante de l'économie peut créer une pénurie de main-d'œuvre
  • Le mouvement mondial des employés qualifiés - Les personnes ayant certaines compétences peuvent choisir de travailler à l'étranger pour de meilleurs salaires et conditions
  • Le vieillissement de la population - Certains emplois comptent un nombre élevé d’employés âgés et, lorsqu'ils prennent leur retraite, ils laissent un déficit de compétences.
  • Le nombre d’étudiants dans un certain domaine – c’est le cas des infirmières par exemple. En pénurie chronique pendant longtemps, le pays a pris des mesures pour promouvoir les études dans ce secteur. Aujourd’hui, le métier d’infirmière n’est plus sur la liste car les diplômés néo-zélandais sont beaucoup plus nombreux, assurant un vivier de main-d’œuvre qualifiée en Nouvelle-Zélande.

Si votre profession figure sur l'un des 2 listes et que vous répondez aux critères notifiés pour votre métier, votre employeur néo-zélandais n'aura pas besoin de prouver pas qu'il n'y a pas de Néo-Zélandais aptes à occuper le poste. Cela facilite l'embauche de travailleurs étrangers dans les professions qui font face à une pénurie constante en Nouvelle-Zélande.

DES Changements à PRÉvoir à partir de Février 2018

5 Métiers retirés de la Long Term Skill Shortage List

5 métiers sont retirés de la Long Term Skill Shortage list à partir de février :

  1. Anesthésiste
  2. Scientifique spécialiste des forêts
  3. Pathologiste
  4. Ingénieur pétrolier
  5. Néphrologue

 10 PROFESSIONS AJOUTÉES DANS LA "Immediate Skill Shortage List"!

10 métiers sont ajoutés dans la Immediate Skill Shortage List :

travailler-nouvelle-Zelande-visa
  1. Comptable (Général) (a)
  2. Menuisier (b)
  3. Charpentier (b)
  4. Plâtrier (fibre/brut) (b)
  5. Sage-femme (b)
  6. Mécanicien automobile (général) (b)
  7. Carrossier (b)
  8. Plombier (toit) (c)
  9. Carreleur (c)
  10. Peintre de véhicule (b)
NB:
a) valable seulement pour les régions d'Auckland/haut de l’Ile du Nord, de Wellington et de Canterbury/haut de l’Ile du Sud
(b) valable pour toutes les régions en Nouvelle-Zélande
(c) valable seulement pour les régions d'Auckland/haut de l’Ile du Nord, de Waikato/Bay of Plenty, de Canterbury/haut de l’Ile du Sud et d'Otago/Southland

5 PROFESSIONS RETIRÉES DE LA "Immediate Skill Shortage List"!

5 autres métiers sont retirés de la Immediate Skill Shortage List : 

  1. Technicien dentaire
  2. Dentiste
  3. Technicien de laboratoire médical (techniciens de phlébotomie et d'histologie)
  4. Préparateur en pharmacie
  5. Éleveur de volaille

Quand ces modifications seront-elles mises en place ?

Ces changements seront mis en œuvre en février 2018 (date précise à confirmer). Notez que même si certaines professions restent sur les listes, les critères de qualification et d’expérience peuvent faire l'objet de modifications.

Ma profession n’est pas sur la liste, quelles sont mes options ?

Si une profession ne figure sur aucune liste, cela ne signifie pas que vous ne pouvez pas vous expatrier en Nouvelle-Zélande et y trouver du travail. Vos options peuvent toujours inclure les visas de travail temporaires type Essential Skills, le visa Work To Residence, le Skilled Migrant ou même un parcours d'études via un visa étudiant. Consultez notre dossier sur les visas pour en savoir plus


LE SUCCÈS DE VOTRE EXPATRIATION PASSE PAR UN BON ACCOMPAGNEMENT

IAA-Trade-Mark_colour.jpg

S'engager dans un parcours d'immigration en Nouvelle-Zélande, notamment avec sa famille, est un processus long et souvent complexe. Rechercher les bonnes informations pour comprendre les procédures de visas et engager les démarches en anglais n'est pas toujours évident. Afin de répondre à une forte demande d’expatriés francophones, Philippe et Ariane ont été accrédités en 2015, par le gouvernement néo-zélandais en qualité d'Immigration Adviser. Ils peuvent ainsi accompagner de nombreuses familles dans leur projet d’expatriation. Parmi eux, des salariés qualifiés à la recherche de nouvelles opportunités professionnelles et de la douceur de vivre néo-zélandaise. Des entrepreneurs et des investisseurs également, séduits à la fois par la simplicité des démarches administratives, par un climat économique dynamique et une croissance de 3%.