Welcome in New Zealand ! Vos téléphones sous surveillance...

A l’aéroport, si vous oubliez votre mot de passe, cela pourrait vous couter cher !

Si vous avez prochainement prévu de venir en Nouvelle-Zélande, chargez vos appareils électroniques et mémorisez bien vos mots de passe. Depuis le 1er octobre 2018, une nouvelle loi « The Customs and Excise Act 2018 » stipule que tous les voyageurs ont non seulement l’obligation de fournir aux douaniers leurs téléphones et ordinateurs mais également de leur donner leur mot de passe sous peine de recevoir une amende de $ 5000 !

 

Depuis quelques jours, les douaniers ont le pouvoir d’accéder a toutes vos données personnelles sur vos téléphones, tablettes et ordinateur… Une nouvelle loi qui crée la polémique sur le respect de la vie privée.

Un contrôle en cas de doutes sérieux

Les agents de la douane doivent toutefois avoir de sérieux doutes sur la véracité de vos propos et de vos intentions en Nouvelle-Zélande pour pouvoir justifier l’accès à vos données personnelles.

Il s’agit d’une recherche « dossier par dossier sur votre téléphone. Nous n’accédons pas à votre cloud. La recherche se fait lorsque le téléphone est en mode avion » indique le responsable des douanes, Terry Brown. Il ajoute que la loi « à maintenir l’équilibre entre la protection de la vie privée et les responsabilités des douanes pour faire respecter la loi et assurer la sécurité aux frontières ». Les défenseurs du respect de la vie privée ne voient pas cette nouvelle loi d’un bon œil. Le porte-parole du Conseil des libertés civiles, Thomas Beagle dénonce cette intrusion dans les données personnelles. « Nos téléphones contiennent aujourd’hui toutes les informations sur notre vie, nos dossiers médicaux, nos accès bancaires, nos emails… les douaniers ont la possibilité d’y accéder et de conserver ces données ! ». Les autorités n’ont par ailleurs pas à justifier les doutes qu’ils peuvent avoir. Il n’y a donc aucune opportunité de contester une telle pratique.

Le Ministre des Frontières, Kris Faafoi, rappelle que le pouvoir octroyé à ses équipes de fouiller les appareils électroniques était aujourd’hui nécessaire. « De plus en plus d’organisations criminelles font usage de moyens très sophistiqués pour faire passer des informations et des biens à la frontière ».

540 appareils ont été contrôlés

Près de 540 appareils ont été contrôlés en 2017 à la frontière. Il n’est à priori pas prévu d’augmenter le nombre de contrôle dans les années à venir. Jusqu’à présent, les douaniers avaient déjà le droit d’exiger le contrôle de vos appareils mais sans avoir l’autorité pour exiger votre mot de passe. Cette nouvelle loi précise clairement que les voyageurs doivent désormais transmettre leur mot de passe si exigé par les autorités.

La Nouvelle-Zélande n’est pas le seul pays à pratiquer ce type de contrôle des données digitales à la frontière. C’est déjà le cas aux Etats-Unis où 25 000 appareils ont été contrôlés en 2016 !

Lorsque vous voyagez, vous savez que les douaniers peuvent potentiellement ouvrir vos valises. Préparez-vous au fait que c’est votre téléphone qui pourrait bien être contrôlé lors de votre prochaine escale !