Voyagez avec votre animal de compagnie

Vous avez choisi de vous expatrier en Nouvelle-Zélande avec votre famille ? Un autre dilemme s'imposera peut-être à vous : devez-vous emmener votre animal de compagnie avec vous ?

Si vous souhaitez vous expatrier avec vos animaux domestiques, préparez-vous à faire face à des démarches administratives exigeantes et à répondre aux critères de l’immigration. L'importation d'un animal en Nouvelle-Zélande est très réglementée et longue. Les formalités sont nombreuses et couteuse. De plus, le voyage risque d’être stressant pour votre animal. Cela doit donc être une décision bien réfléchie et anticipée. 

Pour permettre à vos animaux de compagnie d’être du voyage, vous devrez respecter un certain nombre de règles liées à la politique de biosécurité du pays. Les obligations varient en fonction de l’animal et du pays d’expatriation. Ces règles visent à protéger la Nouvelle-Zélande de toutes maladies et parasites pouvant être véhiculées par les animaux entrant sur le territoire néo-zélandais.

DES REGLES DIFFERENTES EN FONCTION DU PAYS D'ORIGINE DE VOTRE ANIMAL

Seuls les chiens et les chats en provenance de certains pays peuvent être acceptés en Nouvelle-Zélande. Les pays sont classés de 1 à 3 en fonction du risque rabique. Les animaux en provenance des pays non listés ne sont pas autorisés à entrer en Nouvelle-Zélande. La France (à l’exception de la Polynésie française) entre dans la catégorie 3 des pays où la rage est peu développée voire inexistante. 

UNE PROCEDURE EXIGEANTE

Il vous sera donc possible de voyager avec votre chat ou votre chat à condition de respecter une procédure pointilleuse :

  • Contrôle vétérinaire et mise à jour des vaccins (au minimum 6 mois avant le départ pour le 1er vaccin contre la rage par exemple) : Assurez-vous que votre animal est en règle avec tous les vaccins obligatoires et possède une puce électronique).
  • Faites tamponner et signer les certificats et autorisations sanitaires par les services vétérinaires compétents (Veterinary Certificates A & B)
  • Pré-inspection sanitaire avant le départ : Assurez-vous que votre animal est en bonne santé au moment du départ
  • Permis d’importation :  Demandez une autorisation d’import de votre animal auprès du MPI, au minimum 20 jours avant la date du départ et faites signer les documents par les services vétérinaires de votre pays.
  • Assurez-vous que toutes les obligations et exigences du MPI sont réunies.
  • Réservez et confirmez par courrier une place dans un centre de mise en quarantaine pour votre animal. Votre animal y restera au minimum 10 jours à son arrivée en Nouvelle-Zélande. Liste des centres de mise en quarantaine agréés
  • Faites une demande de permis d’importation de votre animal au minimum 20 jours avant le départ.
  • Réservez un billet d'avion pour votre animal. Les prix varient en fonction de son poids, des dates choisies et de la compagnie aérienne. Attention, toutes les compagnies n’acceptent pas les animaux. Pour simplifier vos démarches, faites appel à une compagnie spécialisée dans le transport aérien des animaux.
  • Soyez vigilant sur les dates de départ et d’arrivée de votre animal (en semaine). Les équipes sanitaires du pays de départ et de Nouvelle-Zélande doivent pouvoir prendre en charge votre animal (ce n’est généralement pas le cas le week-end).
  • Déclarez tous les médicaments pris par votre animal et fournissez aux autorités sanitaires une copie de la prescription vétérinaire.
  • Contactez les services vétérinaires néo-zélandais minimum 72 heures avant l’arrivée de votre animal en Nouvelle-Zélande en précisant le numéro de vol, l’heure et la date d’arrivée, informations de contact, pays d’origine, confirmation de la réservation du centre de mise en quarantaine...
  • Une visite chez un vétérinaire local est également obligatoire à la sortie de la mise en quarantaine. 

AUTORISATION OFFICIELLE D'ENTRER SUR LE TERRITOIRE

Votre chien ou votre chat pourra officiellement entrer sur le territoire néo-zélandais lorsque :

  • La dernière inspection vétérinaire aura été approuvée
  • Un minimum de 10 jours de mise en quarantaine est observé
  • Vous fournissez un dossier complet comprenant toutes les autorisations d’importation et certificats vétérinaires

Si votre animal ne remplit pas toutes les conditions d’entrée, il est possible que : 

  • Des tests complémentaires soient demandés ainsi qu’une prolongation de la mise en quarantaine
  • Un renvoie dans le pays d’origine soit exigé
  • L’euthanasie soit envisagée dans les cas extrêmes

Tous les frais seront à votre charge.