« Make the World », Nouvelle campagne contre la pénurie d’ingénieurs en Nouvelle-Zélande !

Le gouvernement néo-zélandais a lancé le 1er mai une campagne nationale pour encourager les jeunes à s’engager dans une carrière d’ingénieur. L’objectif : dépoussiérer l’image de la profession et susciter de nouvelles vocations !


Il manquerait en Nouvelle-Zélande plus de 500 ingénieurs chaque année! Les industries et les acteurs du secteur s’inquiètent de cette grave pénurie et se sont regroupés au sein du collectif “Engineering Education to Employment” (E2E) pour alerter le gouvernement. La Nouvelle-Zélande a besoin de plus d’ingénieurs diplômés avec un niveau d’études 6 ou 7 (équivalent de 2ème et 3ème année de licence).

La Nouvelle-Zélande a pris le problème très au sérieux et entend bien y remédier grâce à une campagne intitulée “Make the World” adressée aux jeunes étudiants.  Il s’agit notamment d’informer les jeunes sur la diversité des études liées à l’ingénierie et ses nombreuses opportunités de carrière. La diversification de la profession donne lieu à une multiplication des spécialités et des compétences parfois méconnus auprès des plus jeunes.

Les professionnels du secteur estiment que la Nouvelle-Zélande doit anticiper rapidement une croissance de 120% du nombre de diplômés dans l’ingénierie voire de 233%[1] dans les secteurs de pointes et d’innovations. Sir Neville Jordan, président du Département Ingénierie du groupe E2E, précise que la campagne pointe notamment les deux filières souffrant le plus de pénurie, à savoir le «New Zealand Diploma in Engineering» en deux ans ou le diplôme « Bachelor of Engineering Technology» en trois ans.

Mais pour répondre à cette demande, il est important de changer la perception de ces carrières auprès du grand public. D’après Sir Neville Jordan, « lorsque les gens pensent à une carrière d’ingénieur, ils pensent génie civil, mécanique ou électrique, c’est à dire majoritairement à la construction de bâtiment ou la conception de pont. » Les études en ingénierie ont pourtant évoluées significativement ces 20 dernières années. La profession et donc la formation, se sont aujourd'hui beaucoup diversifiées. Sir Neville Jordan souligne que « selon votre spécialisation vous pouvez intégrer l’industrie du film ou du sport de haut niveau, travailler sur des problématiques environnementales ou contribuer à la recherche médicale sur les nanotechnologies. Et évidemment, ces carrières offrent une ouverture à l’international ».

Les mythes et les idées reçues associées aux carrières d’ingénieurs ont toutefois la vie dure chez les jeunes. D’après une enquête du gouvernement néo-zélandais, les lycéens excluent très tôt l’idée de s’orienter vers l’ingénierie dans leurs choix d’orientation, et ce en raison d’une mauvaise compréhension des études et des débouchés de carrières. Afin d’inverser la tendance et de valoriser la profession d’ingénieur, la campagne « Make the Word » présente différents objet du quotidien issus de l’ingénierie et met en avant les « Success Story » de jeunes ingénieurs.

 “Tout dans notre société est lié à l’ingénierie en quelque sorte. C’est pourquoi cette campagne est essentielle et utile pour tous. Ce sont les ingénieurs qui contribue à la beauté de monde, le rendent plus pratique, efficace et performant. L’ingénierie est au cœur d’un monde meilleur”, précise Sir Neville.

 “Make the world” tend à rappeler que l'ingénierie est présente au quotidien dans notre société. Enfourchez votre vélo, chaussez vos baskets, utilisez votre smart phone... L'ingénieur est partout!

Source: scoop.co.nz 3 Mai 2016

[1] October, 2010 National Engineering Education Plan report

VOUS SOUHAITEZ COMMENCER OU POURSUIVRE VOS ÉTUDES D’INGÉNIEUR EN NOUVELLE-ZÉLANDE? C'EST POSSIBLE!

Vous vous interrogez sur les équivalences de diplômes, les différentes filières et les débouchés professionnels? NZS Éducation répond à toutes vos questions concernant les opportunités de parcours, le choix de votre établissement, les démarches administratives (visa et inscription), le coût des études…