Waitangi Day : la fête nationale de la Nouvelle-Zélande

Waitangi Day commémore la signature du Traité du Waitangi le 6 Février 1840, à Paihia. 
En ce jour de 1840, les représentants de la couronne d’Angleterre et les chefs de quelques tribus maoris de l’époque se sont réunis pour signer un traité fondateur de la Nouvelle-Zélande. 

Jean Baptiste Pompallier

Jean Baptiste Pompallier

Ce document fixe ainsi l'appartenance de la Nouvelle Zélande à l'Empire Britannique, garantissant aux Maoris les droits de citoyens britanniques et les droits sur leurs terres. Ce traité controversé a donné lieu à la création d'un tribunal spécial appelé Waitangi Tribunal, qui traite les réclamations liées aux violations du traité.

Jean Baptiste Pompallier, un évèque Français sensible à la cause Maori, demanda à faire intégrer une clause garantissant la liberté de culte dans le Traité, protégeant de ce fait les religions occidentales, mais également les coutumes Maori.

Le drapeau représentant les communautés Maori, le Tino rangatiratanga

Le drapeau représentant les communautés Maori, le Tino rangatiratanga

En Nouvelle-Zélande, le « Waitangi Day » est l’un des jours les plus importants de l’année ; pour les descendants des signataires du traité et pour de nombreuses personnes de la communauté Maori, le Waitangi Day est l’occasion de se souvenir.

Dans les différentes villes de Nouvelle-Zélande, les Marae, lieu de rassemblement des Maoris, ouvrent leurs portes pour les cérémonies. Le Premier Ministre néo-zélandais participe à celle du Waitangi Ground, à Paihia. 

Danses, hakas et autres festivités sont au programme. « Nous commémorons ce jour en l’honneur de nos ancêtres » explique Kaho, 27 ans, sur un ton solennel. « Cette année, j’ai pu me rendre à Paihia et c’était vraiment cool. Lorsque je ne le peux pas, j’essaie toujours d’aller dans une Marae. C’est important de se souvenir de ce jour, nous devons le faire pour la Nouvelle-Zélande, habitants et surtout, pour nos ancêtres...»


La "Mondayisation", une spécificité néo-zélandaise

Le 6 Février est un jour férié pour tous les Néo-Zélandais. Comme le 6 Février tombe cette année un Samedi, ce jour férié est reporté le Lundi suivant. C’est le cas de tous les jours fériés du calendrier qui tombent un weekend.

On appelle ça la "Mondayisation" ! Le lundi 8 février a donc également été férié cette année. Les Néo-Zélandais ont ainsi pu profiter d’un week-end de trois jours au lieu de deux, seulement...